jeudi 23 avril 2015

Les 10 erreurs à éviter avec un DJ !

Il y a quelques jours : exactement le 31 mars 2015 j’ai écris un article sur les 5 règles d'or à appliquer pour être un bon DJ animateur professionnel puis plus récemment un autre sur la polémique récurrente concernant le tarif qu'un DJ doit appliquer pour un mariage.
Aujourd’hui je vais te présenter les diverses choses à éviter avec un DJ dans une soirée.
Avant toute chose, un DJ est payé plus ou moins bien pour faire son travail, et s'il est professionnel il veut le faire... de manière professionnelle : c'est à dire BIEN, voire TRES BIEN....

1 - Venir raconter ta vie au DJ
S'il y a de la musique et que tu es en train de danser ou de boire un verre, le DJ lui, il bosse, même si parfois tout laisse paraître du contraire (il a le droit de boire lui aussi, avec modération, pour assurer toute la soirée - sinon c'est un con, et en plus il sera bourré...).
S'il a un casque sur la tête ce n'est pas pour écouter ses morceaux préférés pendant qu'il t'en met d'autres pour te faire danser : c'est qu'il est en train de choisir sa prochaine musique à passer et qu'il va la caler pour l'enchaîner au mieux avec celle qui est en train de passer.
Il est donc inutile de le déranger pour rien à ce moment-là. Un peu de patience suffira pour qu'il puisse écouter ce que tu as à lui dire.

2 - Tu peux pas mettre tel titre ou tel Style ?
Le Disc-jockey va écouter ta demande mais ne pourra pas forcément y répondre dans la minute : peut-être même pas du tout. Tu sais pourquoi ?
Il a une trame dans sa tête qui se déroule comme un film (un scénario) qu'il va tenter de tisser tout au long de sa prestation afin de maintenir l'ambiance qu'il aura créé, et ce jusqu'au bout de la nuit.
Alors, si le titre ou le style que tu lui proposes reste dans la mesure du possible, il le fera sans problème pour te faire plaisir.

3 - Les slows pour pécho une meuf
Les dernières fois où ça se pratiquait encore c'était dans les années 80 (c'est-à-dire à la préhistoire). T'avais les filles qui faisaient "tapisserie" et les gars qui venaient inviter. Soit c'était tout bon soit ils prenaient un "râteau".
Aujourd'hui à "l'époque moderne", il n'y a quasiment plus de slows en set. Les filles se sont "émancipées" et c'est elles qui viendront t'aborder (si t'es "pas trop moche" - désolé il fallait que je la sorte celle-là (c'est pour plaisanter... tout le monde a sa chance et forcément quelqu'un qui lui correspond)).
A l'heure actuelle mon gars, on drague sur l'électro, le reggaetown, le zouk, et éventuellement sur la funk et le disco. Le slow c'est dépassé.
Si le DJ fait un passage de slows, et à la demande des personnes qui le payent, ce sera certainement avant la pièce montée (ou le gâteau dans d'autres cas) ou à la fin de la soirée.
Donc, si tu n'es pas un très bon danseur, je te suggères d'attendre ces moments-là !

4 - Fredonner ta chanson préférée au DJ
Déjà, je suis sûr que même si tu siffles ton air préféré dans une pièce sans bruit il sera difficile aux personnes présentes de trouver le titre du morceaux même si elles le connaissent.
Il faut avoir une grande culture musicale (et encore si tu chantes juste et que t'es pas bourré(e)...).
Alors si tu fredonnes ta musique à l'oreille du DJ pendant que ce temps là il envoie 2 fois 800 watts de son, et même s'il a une bonne culture musicale et à moins d'un miracle, cela risque d'être fort compliqué !
Donne-lui ton titre ou l’interprète, sinon ne dit rien (à moins que tu sois un super canon (une femme bien sûr - je Plaisante toujours)

5 - Tu peux pas mettre un truc qui bouge ?
Saches que tu n'es pas le (ou la) seul(e) dans la soirée (surtout si c'est pas toi qui payes)... S'il y a des personnes qui dansent sur le dancefloor, alors c'est un truc qui bouge (un DJ qui se respecte ne passe jamais de trucs qui font des flops), sinon personne ne danserait (bon, mettons de côté les slows) et le DJ se demanderait ce qu'il fait là (ou alors tout le monde s'en fout).

6 - Ne pas demander au DJ ce qu'il a comme style de musique
Cela a été vu avant avec les organisateurs de la soirée. S'ils m'ont choisi comme DJ pour leur évènement c'est que je correspondais à leurs attentes. Si je dois te citer ce que j'ai comme musiques et styles cela va durer des plombes... Alors... évites !

7 - Mets ça, ça va faire danser tout le monde j'en suis certain !
Alors là tu as tout faux. Le DJ (en principe) sait ce qu'il passe pour faire danser : la preuve est que la piste de danse est quasi pleine. Si c'est pour te faire plaisir et que c'est demandé gentiment il passera ton morceaux - A moins que ce soit "La danse des canards" : le genre de truc qui tue un DJ...

8 - Passe ce tube parce qu'on va partir...
Tu penses franchement que le DJ va te passer ton morceaux parce-que tu vas partir ?
Premièrement il risque de casser son rythme et son set... juste pour te faire plaisir ?
Deuxièmement il va se tuer pour des personnes qui s'en vont... Faut pas rêver !
NON, tu rigoles...

9 - Passe ce truc, tout le monde le veux...
En principe, s'il y a un truc que tout le monde veut le DJ l'aura et le passera à un moment donné ou à un autre... Le DJ qui fait une soirée digne de ce nom à toujours le tube qui fera danser tous les âges : donc tout le monde... A moins que tu ne lui présentes une pétition unanime pour passer "La danse des pieds" par exemple...

10 - Il manque le dixième point
Alors là, c'est le summum de la bêtise. Si vous me le dites je vous fais un gros bisous et vous promet de vous faire un devis qui tue le tarif syndical !
N'hésitez pas, toute proposition est la bienvenue, et si vous avez un évènement à fêter avec une demande de DJ je certifie ce jour que j'applique le tarif qui tue !
Précisez tout dans votre commentaire et indiquez le lieu, la date, votre type d'évènement et le nombre d'invités pour votre évèment (sans oublier vos coordonnées en message privé à admin@marseille-sortir.com)).
Je répondrai à toutes les demandes !

contactez-moi
Bien cordialement, Philippe